Road-trip en famille en camping-car

Place aux instants suspendus, aux moments partagés avec les enfants, et surtout à la liberté. 
Un moyen idéal pour se déplacer en toute liberté, au gré des envies, une invitation à la découverte sans cesse renouvelée.

  • Eté

PEPITES DU SEJOUR

  • La Vallée encaissée de l'Argenton, Natura 2000

  • La Vallée du Thouet, au fil de l'eau

  • 'Parthenay la médiévale' et son Festival des Jeux

  • Le Marais poitevin, Grand Site de France

Durée

4 Jours / 3 Nuits

Idéal pour

Vivre les vacances à votre rythme dans votre maison portative

Meilleure période

Juillet

Recommandé par

Anne, Nicolas, Théo et Léa

Cette fois-ci encore, nos beaux-parents nous ont prêté leur camping-car pour ces vacances en famille. Place à l'aventure en famille des portes de l'Anjou au Marais poitevin !

1er jour

La Vallée escarpée de l'Argenton : terre d'audace et d'aventure

Déplier / replier

Road trip en camping-car : la vallée de l'argenton

Pour les vacances d’été à bord de notre camping-car, nous cherchons principalement des endroits où la fréquentation touristique reste raisonnable, dans une nature préservée. Direction les Deux-Sèvres en famille.
 
Notre parenthèse nomade nous emmène à quelques encablures du Puy du Fou, du Futuroscope, de la Vallée de la Loire.
Nous faisons étape sur l’aire de camping-car située au cœur de la Vallée de l’Argenton, un site ressourçant et paisible classé Natura 2000. Une adresse appréciable pour ses services (vidange des réservoirs d'eau, point d'eau sur place, et sanitaires au sein du camping, branchement électrique possible) et surtout pour son cadre : des grandes parcelles de 80 m², délimitées et semi-ombragées. Nous profitons de quelques brasses dans la piscine, d’une partie de pêche avec les enfants et d’un repas au restaurant surplombant le lac avant de regagner nos pénates.  

Organisez votre séjour

2ème jour

Au fil du Thouet jusqu'à Parthenay, la médiévale

Déplier / replier

Road trip en camping-car : visite du château d'Oiron

Après le spectacle matinal du lever de soleil sur le lac, nous reprenons l’aventure. Tour à tour, nous serpentons au travers des paysages variés : plaines, bois, vignobles jusqu’à Thouars, une Ville d’Art et d’Histoire qui a un caractère bien trempé. Pour commencer notre périple en camping-car, nous nous sommes stationnés sur un éperon rocheux, face au château des Ducs de la Trémoïlle. Il s’agit d’un des derniers châteaux de France qui héberge encore des scolaires !
La vue imprenable sur les méandres du Thouet, sur le gué et le vieux pont des Chouans nous a motivé à faire une halte plus longue que prévue. Après la visite du Centre Régional Résistance et Liberté, un musée très touchant, nous avons emprunté la rue du Château, où se serrent encore quelques maisons médiévales. Nous déjeunons place Saint-Médard, face à l'église Saint-Médard, et profitons de ce temps pour prendre des suggestions de bonnes adresses à l’Office de Tourisme, la Maison du Thouarsais. Un accueil bien sympathique, qui se ponctue par une dégustation de cépages uniques en AOC Anjou, à consommer avec modération bien sûr.

C’est reparti, nous poursuivons un peu plus au Sud de Thouars, pour une virée recommandée au château d’Oiron, belle demeure Renaissance des XVI-XVIIème siècle, mais surtout un château étonnant. Il abrite la collection d'art contemporain "Curios & Mirabilia" unique en France, conçue sur le thème des cabinets de curiosités. Des plafonds à caissons peints, des œuvres modernes, parfois troublantes, mais souvent amusantes, des fresques, et surtout la galerie Renaissance, qui est un véritable chef-d’œuvre… Belle découverte, nos petiots sont impressionnés par Norio le robot de visite pour personne à mobilité réduite !

Nous continuons à sillonner les routes des Deux-Sèvres avec de belles surprises qui nous attendent ay détour des chemins : ici des dolmens à Taizé, là l'église de Saint-Généroux, considérée comme l'une des plus anciennes églises de France, ou encore là, l’église-abbatiale Saint-Jouin de Marne, l'un des plus importants édifices religieux romans du Poitou qui date du XIème. A l’intérieur, de la dentelle de pierres, un mobilier, des peintures et des clés de voûtes dans un remarquable état de conservation, majestueux !

Nous faisons escale sur la route du Chat Botté à Saint-Loup-sur-Thouet. Il se raconte que l'ancien propriétaire du château de Saint-Loup, le Marquis de Caravas, aurait inspiré Charles Perrault pour son personnage de Carabas. Un charmant village en bordure de rivière avec des maisons à pans de bois et des étroites ruelles. Après le déjeuner, nous lançons le défi d’une course pédalo contre canoës pour se dégourdir les mollets. 

Cap sur Parthenay la médiévale. Une cité moyenâgeuse bâtie sur un éperon rocheux, dans un méandre du Thouet. Et improbable : la ville entière s’est transformée en un immense plateau de jeux pendant 10 jours ! C’est le Festival Ludique International de Parthenay,  l'un des plus grands festivals de jeux du monde, qui se déroule chaque année début juillet. Des jeux sous toutes ses formes : surdimensionnés, en bois, multimédias, avec des murder party, des enquêtes géantes, jeux sportifs, jeux de simulation... il y en a vraiment pour tous les goûts !

L’avantage du camping-car, c’est la liberté de choisir. Nous optons pour une fin de séjour dans cette "Petite Carcassonne de l’Ouest"
Et quelle chance, une annulation de dernière minute nous permet de nous arrêter pour quelques nuits. 'Les places à l'aire de camping-car sont rares pendant le Festival des Jeux' nous précise une personne au camping.
Nous prenons place dans cette petite oasis située face à un plan d’eau. Tout le confort est là : piscine extérieure, piscine intérieure chauffée municipale, parc de loisirs, mais surtout la proximité immédiate du centre-ville. 

Organisez votre séjour

3ème jour

Rires, jeux et rencontres au Festival Ludique International de Parthenay

Déplier / replier

Road trip en camping-car : festival des jeux à Parthenay

Le matin, nous flânons à pieds dans les ruelles sinueuses le long desquelles se dressent des maisons à encorbellement et pans de bois, nous arpentons les jardins qui s’étagent en terrasse, nous faisons une pause pique-nique au pied de la chaussée… L'après-midi est consacré aux nouvelles rencontres autour d’un jeu de société, d’un bar à jeux où on nous convie à un tournoi... Nous en profitons pour tester des prototypes de jeux non édités, sans oublier de commencer la liste de cadeaux pour le Père Noël.

Hop, direction notre aire de camping-car au bord de l'eau pour une dernière nuit sur place, avant de poursuivre sur le Marais poitevin, 2ème zone humide de France. Hâte de découvrir ce labyrinthe aquatique recommandé par notre cousin.

Organisez votre séjour

4ème jour

En route pour le Marais poitevin

Déplier / replier

Road Trip en camping-car dans le Marais poitevin

Après une petite heure de route, nous arrivons à Coulon, capitale de la Venise verte. Ce nouveau décor entouré de conches et de rigoles nous dépayse complètement ! J’ai un gros coup de cœur pour ce village pittoresque labellisé Petite Cité de Caractère®, et on comprend tout de suite pourquoi ! 

On s’installe rapidement sur notre aire de camping-car idéalement située à proximité immédiate du bourg de Coulon, le long de la rivière. On s’y sent bien sur cet emplacement, naturel et ombragé. Les enfants ont directement remarqué l’aire de jeux. Je vois leurs yeux pétiller mais malgré la tentation, ils devront attendre ce soir pour se l’approprier car nous partons à pied direction la Maison du Marais poitevin ! 

En longeant les bords de Sèvre, nous arrivons face à cette majestueuse bâtisse du XVIe siècle où nous sommes accueillies par Alexa, guide à la Maison du Marais poitevin. C’est sous ses bons conseils que l’on débute la visite familiale avec l'exposition “Raconte moi les bateaux du Marais poitevin”. Au cours de la visite, je vois les enfants se diriger avec entrain vers les différents supports pédagogiques. Théo et Léa sont autour d’une boîte à questions et tentent de trouver pourquoi l'arrière des barques est toujours pointu. Le pari est réussi : ils apprennent en s’amusant ! 

Puis, on termine la visite en beauté avec un spectacle son et lumière ! Ce petit film de 15 minutes a su captiver l'intérêt des enfants. La maquette du territoire s’illumine avec des jeux de lumière et de sons qui nous immergent complètement dans l’univers d’antan. Alors, comment les hommes ont-ils créé tous ces paysages ? Je vous laisse le découvrir avec le musée ! 

Pour le déjeuner, nous avions réservé au restaurant La Pigouille, qui propose une cuisine traditionnelle avec des produits du terroirs. Idéal pour découvrir les spécialités régionales ! C’est autour d’anguilles persillées, de cuisses de grenouille et de mogettes vendéennes que les enfants découvrent ces nouvelles saveurs locales. Bon, le pâté de Ragondin (nommé Myocator sur la carte des menus), a eu moins de succès auprès des enfants, alors que nous avons trouvé ce met très fin

Pour continuer l'immersion poitevine, l'après-midi est rythmé par une balade en barque ! Ici, les embarcadères ne manquent pas, et c’est Nicolas, qui a choisi sans hasard l’Embarcadère Cardinaud à Magné. La balade en barque est en réalité un jeu de piste dans le labyrinthe d’eau de la Venise Verte. Tandis que notre guide nous conte les mystères de la Venise Verte, nous suivons avec précision notre carnet de bord à la recherche des Monstres Légendaires du Marais. Les enfants se prennent au jeu et répondent avec intérêt aux différentes énigmes. Je vois leurs yeux pétiller devant l’envol d’un héron cendré et le plongeon d’un ragondin surpris par ces rires d’enfants. Au retour de notre aventure, quel ne fut pas leur surprise de se voir décerner le diplôme du Ragondin Surdoué pour avoir élucidé l’affaire des Monstres légendaires du Marais. 

Nous rentrons tranquillement à l'aire de camping-car pour terminer la journée au calme et que les enfants puissent profiter des différents jeux sur place.

 

Organisez votre séjour

VOUS AIMEREZ AUSSI