Elles ont du caractère ! | Deux-Sèvres Tourisme : Marais poitevin, 1H30 de Paris et 30 min plages

10 ESCAPADES DE CARACTÈRE

sinon rien

Château d'Oiron en Deux-Sèvres

Oiron

Orgueil & Préjugés

Construit par la famille Gouffier, le château d’Oiron accueille le visiteur dans des décors de la Renaissance au XVIIe siècle, créant un écrin authentique pour une collection permanente d’art contemporain « Curios et Mirabilia », enrichie d’expositions temporaires, dans l’esprit des cabinets de curiosité de l’époque. Madame de Montespan, illustre résidente des lieux, fonde avec la bénédiction de Louis XIV un hospice qui s’est maintenu en maison de retraite. La Collégiale, élégant mélange de styles gothique et renaissance, permet de découvrir entre autres curiosités, son célèbre crocodile naturalisé ainsi que quatre gisants de marbre.

La cité est propice à de belles promenades dans un paysage varié entre plaine, bois, vignobles et enclos. Au détour des ruelles, le visiteur peut apprécier un bâti antérieur au XVIIIe siècle ainsi que des constructions plus récentes, témoins d’une époque prospère.

L’Association des Amis d’Oiron, dans le but d’étendre l’art contemporain hors du château, a mis en place dans la cité et ses alentours des parcours de découverte appelés « Secrets en Orioni ».

 

Les incontournables de Oiron

Préparez votre visite avec l'Office de Tourisme

Le saviez-vous

Le saviez-vous

Un véritable cabinet de curiosités !

 

Le petit village de Oiron, calme au demeurant, cache bien des curiosités. Tout d’abord en son château, bâti à partir du XVIe siècle par une famille de puissants mécènes, il pourrait n’être qu’un décor spectaculaire : fastueuse galerie de peintures murales, ensemble exceptionnel de boiseries peintes... or il est devenu au cours des siècles un lieu artistique unique, symbolisant la passion des Hommes pour les arts et la nature.

Le château abrite des œuvres hors du commun entre les peintures de la galerie datant de 1546-1549 relatant les principaux épisodes de la Guerre de Troie, et la collection d’art contemporain “Curios & Mirabilia”, dont le fil rouge est la thématique des cabinets de curiosités initiés par le principal bâtisseur des lieux, un aristocrate éclairé proche des milieux humanistes du XVIe siècle.

Airvault

Airvault

La philosophie en lumière

Au cœur de la vallée du Thouet, venez vous promener à Airvault, une petite cité aux ruelles pittoresques et d'où était originaire Voltaire. Vous serez surpris d’y découvrir de nombreuses curiosités patrimoniales : halles, fontaine souterraine, maison Art nouveau, orgue à cylindre… Concernant les alentours, un paysage riche vous attend : les ponts médiévaux enjambant le Thouet, le domaine verdoyant de Soulièvres, les moulins et les fours à Chaux
Ce village entoure l’Abbaye des Augustins, datant de la fin du Xe siècle et construite par Aldéarde d’Aulnay. De nos jours, sont conservés l’église et son narthex unique, ainsi que la salle du chapitre. Le narthex constitue l’espace avant de la nef, qui représente la transition entre l’extérieur et l’intérieur et donc entre le profane et le sacré. La salle du chapitre est le lieu de rendez-vous de la communauté religieuse, idéal pour discuter d’affaires en tout genre.
D’anciens bâtiments d’époque abritent aujourd’hui le musée Jacques Guidez, où une vaste collection d’objets ethnographiques est exposée. Le Vieux Château domine le bourg et veillera sur vous durant votre visite.

 

Les incontournables d'Airvault

Préparez votre visite avec l'Office de Tourisme

Le saviez-vous

Le saviez-vous 

Un trésor sous la cité

 

Le patrimoine airvaudais compte parmi ses richesses une fontaine souterraine. Située sous le parvis de l’Abbatiale (ancienne place du Minage), elle est formée par les eaux de ruissellement qui proviennent de la plaine au-dessus (plateau de Brelucan) et qui se rejoignent ici pour former le ruisseau St-Pierre. Le cours d'eau s'étend tout le long du centre-bourg, en souterrain, jusqu'au Thouet. 

Au moyen âge la fontaine n’était pas souterraine, elle l’est devenue peu à peu ce qui explique les trois arcs construits au 12ème siècle. A l'intérieur, un grand puits médiéval laisse apparaitre une eau bleutée en raison de la présence d'une algue microscopique. Ce lieu a longtemps été la principale source d'alimentation en eau de la ville.


Ce site exceptionnel et unique de par son aménagement est ouvert à la visite sur demande auprès de l’Office de Tourisme. 

Petites Cités de Caractère

Arçais

Authentiquement racée

La cité d’Arçais, inscrite au Parc Naturel Régional du Marais Poitevin, est un véritable havre de calme et de tranquillité, grâce à l’eau qui y est très présente. Preuve en est avec la rue de la Garenne, bordée de maisons à flanc de coteau et qui s’ouvrent toutes sur la balade au bord de l’eau de l’autre côté. 
C’était autrefois un lieu de passage commercial important, grâce au port, lieu central du village. Lorsque vous approcherez du bord de la Sèvre, vous remarquerez sans peine des grues en bois aux extrémités du port. Celles-ci servaient à hisser des troncs de bois sur la berge, après avoir été acheminés au fil de l’eau. Au même endroit, vous verrez aussi onze grands entrepôts. Ces derniers servaient de lieu de stockage pour les marchandises qui transitaient entre Niort et Marans.
N’oubliez pas de rendre visite aux nombreux artisans d’art (potiers, peintres…), dont les portes de leurs ateliers vous sont ouvertes. 

 

Les incontournables d'Arçais

Préparez votre visite avec l'Office de Tourisme

Le saviez-vous

Le saviez-vous 

Un si grand port !

 

Il est aujourd'hui difficile d'imaginer que le petit port paisible d’Arçais était autrefois un lieu de transit économique incontournableRéhabilité en 1997 dans le cadre des grands travaux du Marais poitevin menés par François Mitterand, le port laisse apparaitre des grues en bois. Celles-ci, permettaient autrefois de hisser les troncs de bois (peupliers) amenés par voie d'eau

Situé au cœur du Parc Naturel du Marais Poitevin, ce village typiquement maraîchin est entièrement tourné vers l’eau, si bien que de nombreuses habitations, d’architecture traditionnelle, sont encore uniquement accessibles par des venelles ou par voie d’eau. Cette particularité donne au bourg d’Arçais son caractère authentique comme à l’abri du temps qui passe.

Le village a d'ailleurs servi plusieurs fois de décor pour le cinéma ou pour des séries télévisées à thématique historique.

Celles-sur-Belle

Celles-sur-Belle

La souveraine

Célèbre pour son abbaye, Celles-sur-Belle vous laissera sans voix : c’est une charmante cité, où les paysages d’eau et le patrimoine architectural de qualité invitent à de longues balades. 
L’abbaye, qui date du XIIe siècle, est aujourd’hui un haut lieu culturel. Vous aurez l’occasion d’assister à des expositions, des festivals de musique et bien d’autre encore. Laissez votre imagination s’emporter dans les superbes jardins à la Française ou bien au musée des motos anciennes
Avis aux amateurs d’art et de poésie ! Celles-sur-Belle a eu la chance d’obtenir le label « Ville en poésie » en 2013. Quoi de mieux pour se relaxer que de se promener tout en découvrant des poèmes au fil du chemin ; c’est ce que vous pourrez découvrir au Promenoir poétique, au sein de la cité. Et pour les amoureux d’architecture et d’histoire, n’hésitez pas à aller faire un tour à l’église de Verrines-sous-Celles, véritable joyau de l’art roman. 
 

Les incontournables de Celles-sur-Belle

Préparez votre visite avec l'Office de Tourisme

Le saviez-vous

Le saviez-vous 

Une cité royalement belle !

 

Trônant fièrement au-dessus de la rivière la Belle, paré d’une Abbaye Royale du XVIIe siècle, le village de Celles-sur-Belle ne manque ni de charme ni de prestige
Cette cité royale grâce à son abbaye, est un haut lieu de l’Histoire. En effet, d'abord menacée de ruines suite à la guerre de Cent ans, puis de destruction face aux guerres de religion, l'abbaye fut restaurée sous le règne de Louis XI puis au XVIIème siècle. Le destin de cette cité d’exception est donc indissociable de celui de l’Abbaye et de l’Histoire de France !

L'Abbaye Royale de Celles-sur-Belle est d'ailleurs comptée parmi les 25 plus importantes abbayes royales de France. Un monument rare et prestigieux

 

Chef-Boutonne

La beauté au naturel

CAPUT signifiant « tête » (source) donc Chef, et VULTON devenu au fil des ans « Boutonne », il faut comprendre que la Boutonne prend sa source au cœur de Chef-Boutonne. Javarzay et Lussais, qui étaient des communes à part entière, furent respectivement rattachées en 1791 et 1830, à celle de Chef-Boutonne d’où la présence aujourd’hui de deux églises et trois cimetières.

La première église (Saint-Chartier), située à Javarzay, date du XIIe siècle et est classée au titre des monuments historiques. Le seconde, construite sur les restes du château de Chef-Boutonne, date de 1830 et surplombe toute la vieille ville. Le château de Javarzay, véritable vitrine de la cité, est propriété communale depuis 1982. Il a été construit en 1513 par François de Rochechouart et est l’un des plus importants du Poitou, datant du début de la Renaissance. Aujourd’hui, ce site est un lieu de promenade privilégié des touristes, avec son étang et son parc (Arboretum).

La cité réserve aussi beaucoup d’autres surprises à découvrir lors de promenades à pied ou à vélo : la place Cail, les venelles, le parc de la mairie et son théâtre de verdure sont autant de lieux différents mais attachants.

 

Les incontournables de Chef-Boutonne

Préparez votre visite avec l'Office de Tourisme

Le saviez-vous

Le saviez-vous 

En tête de la Boutonne ! 

 

La commune doit son nom à la rivière « la Boutonne », qui prend sa source au cœur de la ville, sous le lavoir de la rue de la Fontaine. D’où le nom de Chef-Boutonne pour signifier qu’il s’agit de la tête de la Boutonne. La rivière traverse ensuite une partie des Deux-Sèvres et la Charente-Maritime pour se jeter dans le fleuve Charente

Surplombant la rivière, le château de Javarzay bâti en pierres blanches de tuffeau et couvert d'ardoise, donne une impression de "petit château de la Loire". Il est aujourd'hui un musée présentant la vie de la ville et de ses habitants au fil des coutumes et du temps. 

Coulon

Coulon

La nonchalance tranquille

Cité incontournable des Deux-Sèvres : Coulon, aussi surnommée la « capitale du Marais Poitevin » ! Également située dans le Parc Naturel Régional du Marais Poitevin, c’est un petit village où il fera bon se perdre dans le dédale de ses petites ruelles, ainsi que dans les canaux de la Sèvre Niortaise.

Tout comme Arçais, Coulon fut un axe majeur du commerce fluvial entre le XIIe et le XIIIe siècle. Aujourd’hui, l’assèchement des marais par les moines, a permis d’étendre le village et de construire de nouvelles maisons maraîchines au bord de la rivière. Ne vous inquiétez pas, vous en saurez d’avantage en allant visiter la Maison du Marais Poitevin, qui retrace l’histoire de la cité et l’évolution du marais, grâce à des reconstitutions, des expositions et des maquettes.

N’hésitez pas à monter à vélo pour visiter comme il se doit Coulon, ainsi que Niort ou La Garette, accessibles en suivant la rivière.

 

Les incontournables de Coulon

Préparez votre visite avec l'Office de Tourisme

Le saviez-vous

Le saviez-vous ? 

La coutume n’est pas toujours celle que l’on croit !

 

Coulon, la capitale du Marais Poitevin est aujourd'hui un lieu incontournable du territoire. Sa situation géographique, sur la Sèvre, entre l'Aunis, le Poitou et la Saintonge fait d'elle un lieu stratégique et le principal témoin d'un riche passé commercial.

L'actuelle Maison du Marais Poitevin, autrefois appelée "maison de la Coutume" était ouverte de jour comme de nuit afin de récolter un impôt nommé "Coutume de sèvre". Cet impôt était prélevé sur les marchandises entrantes dans les ports dès 1377. Supprimée en 1802 au profit d'un droit de navigation fixant les droits à percevoir pour les passages par bacs, Coulon aura alors un bureau d'octroi de navigation

Au détour d’une ruelle, d’une place (place de l’écu, place de la coutume), via les quais ou sur certaines façades, cette histoire est toujours visible

La Mothe-Saint-Heray

La Mothe-saint-Heray

Fière comme Artaban

De nouveau, l’eau est partout à La Mothe-Saint-Héray, comme en témoigne les moulins, les ponts ou encore les  lavoirs. De nombreux sentiers de randonnées entourent cette petite cité, qui vous permettront d’observer la faune et la flore environnante. 
De nombreux points incontournables vous attendront le temps de votre visite : le pigeonnier du XVIIe siècle, récemment restauré ; les sites pittoresques de l’Orangerie et ses jardins à la Française ; la mécanique intacte du Moulin l’Abbé. Ces lieux deviennent régulièrement le cadre d’événements culturels contemporains
Au creux de la vallée des Grenats se trouve un rocher escarpé, appelé la Dame de Chambrille. Ce site serait le lieu d’une légende d’amour … Et on le comprend grâce à la richesse faunistique et floristique rare. 
 

Les incontournables de La Mothe-Saint-Héray

  • Orangerie : galeries accueillant divers événements culturels
  • Moulin de l'Abbé : musée présentant le technologie et l'histoire des moulins à eau à travers des expositions temporaires et permanentes
  • Le Pigeonnier : vestige du couvent des Bénédictines
  • Rocher de la Dame de Chambrille

Préparez votre visite avec l'Office de Tourisme

Le saviez-vous

Le saviez-vous ? 

Un château peut en cacher un autre !

 

Née au XVe siècle de l'unification de deux villages (le village de "Saint-Héray" et la "Mothe"), la Mothe Saint Héray a accueilli en son château 3 personnages historiques : Catherine de Médicis et le couple royal de Navarre. En 1716, le château sera considéré comme l'un des plus magnifiques de la Province et laisse aujourd'hui uniquement ses dépendances, dont l'orangerie classée Monument Historique et le grand bâtiment flanqué de tours, suite à sa destruction en 1843

Sur la placette face à l’orangerie, les imposants tilleuls plantés en cercle rappellent l’emplacement initial du château médiéval, la toponymie évocatrice des venelles guide le visiteur sur les traces de cette époque oubliée

L’orangerie est aujourd’hui un lieu d’exposition d’art ouvert au public une partie de l’année. 

Mauléon

Mauléon

Le cuir épais 

Cette cité tient son nom des Mauléon, grands seigneurs poitevins du XIe au XIIIe siècle et est construite autour d’un château et d’une abbaye. Elle fut le théâtre d’une bataille mémorable, le 5 juillet 1793, sur les coteaux du Mont Gaillard et devint même la capitale de la Vendée militaire pendant quelques temps. De nos jours, on peut toujours voir les traces de cette époque, grâce aux anciennes fortifications. 
Mauléon a été bâti sur un escarpement rocheux, au cœur d’une campagne verdoyante. Vous aurez l’occasion d’admirer ce paysage exceptionnel en montant jusqu’au Château Gaillard, qui surplombe la vallée de l’Ouin. 
Au pied des remparts, le quartier de Saint-Jouin dévoile son charme discret, avec son clocher de tradition romane, son logis du XVIIe siècle. Le long de la vallée, se déploient les faubourgs qui ont marqué l’essor industriel de la cité. Ainsi, les anciennes usines de chaussures témoignent de l’activité du cuir autrefois très importante à Mauléon.

 

Les incontournables de Mauléon

Préparer votre visite avec l'Office de Tourisme

Le saviez-vous

Le saviez-vous ?

La cité historique et héroïque, véritable place forte des grandes batailles.

 

La ville de Mauléon témoigne de plus de 1000 ans de rebondissements historiques : de cité castrale de haute importance en matière d'échanges commerciaux, puis capitale de la Vendée Militaire lors des guerres de Vendée de 1793-1796, elle se lancera dans une autre bataille, celle de l'industrialisation. Cette période de reconstruction et de prospérité fera alors de Mauléon une ville stratégique entre l'Anjou et le Poitou.

Son patrimoine atypique accueille alors les vestiges de cette histoire, de par l'abbaye de la Trinité qui abrite aujourd'hui le musée de la ville et un circuit urbain permettant de découvrir le commerce du cuir présent depuis le XVIIe siècle sur le territoire. 

Eglise de Melle, classée unesco

Melle

Indomptable résistante

Cité connue et reconnue pour son art et son histoire, Melle est située sur les chemins de Saint-Jacques de Compostelle. C’est une ancienne cité antique, qui représente un poids considérable de l’histoire du Pays mellois. 
Melle doit son origine à des mines de plomb argentifère exploitées dès l’époque gallo-romaine : les Mines d’Argent des Rois Francs, les plus anciennes mines visitables en Europe. Forte d’un riche patrimoine historique dont la Triade romane est le fer de lance, Melle vous réserve bien des surprises architecturales : au fil des rues, vous pourrez découvrir les halles de type Baltard, l’hôtel de Ménoc ou encore son kiosque à musique. 
Elle bénéficie également d’un environnement préservé avec son exceptionnel Arboretum du Chemin de la Découverte composé de 1800 espèces d’arbres et d’arbustes, labellisé Jardin remarquable.
Depuis plus de 30 ans, elle accorde une place prépondérante à la création artistique et accueille des œuvres contemporaines, notamment dans le cadre de sa Biennale internationale. Plusieurs œuvres pérennes sont d’ailleurs visibles dans la ville.
 

Les incontournables de Melle

Préparez votre visite avec l'Office de Tourisme

Le saviez-vous

Le saviez-vous ? 

De l’art roman à l’art contemporain il n’y a qu’un pas !

 

De nombreux styles et époques sont à découvrir au fil des rues de Melle : art roman, contemporain, nouveau...

La "triade romane" : l'église Saint-Hilaire, Saint-Pierre et Saint-Savinien caractérise l'art roman de la ville. Etape du pèlerinage de Saint-Jacques-de-Compostelle, l'église Saint-Hilaire est classée au patrimoine mondial de l'humanité par l'UNESCO et abrite en son choeur une oeuvre d'art contemporaine unique : un autel réalisé par l'artiste-designer Mahtieu Lehanneur en lien avec la biennale internationale d'art contemporain de Melle

A la croisée de l'architecture gothique et néo-gothique, l'hôtel de Ménoc autrefois un hôtel particulier, est aujourd'hui un tribunal s'harmonisant avec deux tours d'escalier de style gothique flamboyant datant du XVe siècle.  

 

Saint-Loup-Lamairé

Saint-Loup-Lamairé

La romantique

Située au bord du Thouet, cette cité à caractère médiéval est particulièrement remarquable. Ses maisons à pans de bois, édifiées de part et d’autre de la rue principale, vous accompagnent vers l’un des plus beaux châteaux du Poitou, géographiquement le plus au sud de la Vallée de la Loire. Ce château, Charles Perrault s’en inspira pour écrire le conte du Chat Botté.

Grâce à ses activités de tanneries et de draperies du début du XVIe siècle, Saint-Loup-Lamairé bénéficie d’une architecture exceptionnelle : demeures avec des façades faites de jeux de briques encadrées de poutres de bois, étages en léger encorbellement, cheminées monumentales. Certaines demeures marquées d’histoire auraient même appartenu à de grandes personnalités telles que Voltaire.

Au cœur de la vallée du Thouet, il est agréable de se laisser enivrer par le charme des chemins de randonnée environnants tout en empruntant les « pierrés » pour traverser la rivière. Flâner dans ce mélange de culture et de nature donne une sensation unique en son genre...

 

Les incontournables de Saint-Loup-Lamairé

Préparez votre visite avec l'Office de Tourisme

Le saviez-vous

Le saviez-vous ? 

Sur les traces de Voltaire !

 

Le village de Saint-Loup-Lamairé, anciennement Saint-Loup-sur-Thouet, a accueilli la famille Arouet et notamment le grand-père de Francois-Marie Arouet, plus connu sous le nom de Voltaire

Les Arouet étaient une famille bourgeoise de tanneurs. Le grand-père, François Arouet a fait une confortable fortune et a pu envoyer son fils faire des études à Paris et acquérir la charge de Notaire du Roi. François-Marie son fils, qui prit bientôt le nom de Voltaire, n’a donc pas vécu là, mais a grandi à Paris Cour du Palais. Voltaire est ensuite venu en vacances dans la province d’Airvault.

Aujourd’hui il est possible de séjourner dans cette sublime maison médiévale devenue un gîte de charme de haute capacité, pour un moment agréable en famille ou entre amis.

Organisez votre séjour

Nos propositions d'activités, de visites, de sites d'intérêts pour découvrir les Petites Cités de Caractère en Deux-Sèvres

La fontaine souterraine

AIRVAULT

Chemin faisant sur l'histoire d'Arçais

Départ: 
ARCAIS
Arrivée: 
ARCAIS
Distance: 
10

Château de Javarzay

CHEF-BOUTONNE
À partir de
8,00

Circuit découverte de Mauléon

MAULEON

Mines d'Argent des Rois Francs

MELLE

Château d'Oiron - Centre des Monuments Nationaux

PLAINE-ET-VALLEES

VOUS AIMEREZ AUSSI

A ne pas manquer, Parthenay la Médiévale, labellisée Ville et Pays d'Art et d'Histoire, ainsi que Thouars sur son promontoire rocheux, labellisée Ville d'Art et d'Histoire.